Cliquez ici pour faire une recherche

Résistance au roulement : la bête noire de la consommation

On parle souvent de faible résistance au roulement comme argument de vente suite aux règlementations européennes en terme de respect de l'environnement. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

La résistance au roulement est l'énergie dépensée lors de la déformation du pneu au contact du sol et la friction qui en résulte. Elle dépend des propriétés visco-élastiques du caoutchouc que l'on appelle plus couramment l'hystérèse.

Elle s'inscrit dans le cadre général de la résistance au mouvement à laquelle tous les véhicules sont confrontés (inertie, appel d'air, etc.).

Pour un conducteur qui cherche à réduire sa consommation de carburant, la résistance au roulement est un facteur clef pour économiser plusieurs pleins de carburants par an.

Il est généralement admis que les pneus dont le composé de caoutchouc comporte une densité importante de silice entraînent une résistance au roulement moins élevée que les autres.

Les autres éléments importants à prendre en compte sont:

  • Le poids de la roue (jantes + pneus) : plus la roue est légère plus vous économiserez du carburant.
  • La rigidité des flancs : plus les flancs sont durs, moins le pneu se déforme et moins la voiture consomme.
  • La qualité du revêtement routier (non modifiable par le conducteur).

Comment est mesurée la résistance au roulement ?

Répondant à des normes très précises (ISO 28580), la mesure de la résistance au roulement se fait dans un laboratoire, à une température ambiante de 25°C. Pour réaliser cette mesure, le laboratoire utilise un cylindre (voir ci-contre) sur lequel on applique le pneu à tester, avec une charge et une pression données.

Une premiere mesure est faite sans le pneu. On fait tourner le cylindre à vide et l'on mesure la force nécessaire pour appliquer ce mouvement. Ensuite, une seconde mesure est effectuée avec le pneu, en mesurant là encore la force nécessaire pour faire tourner le cylindre.

Enfin, en calculant la différence entre les deux forces, on obtient un couple appelé résistance à l'avancement, exprimé en kilogrammes par tonne.


A savoir:

Lors du remplacement d'un pneu usagé par un pneu neuf, la résistance au roulement augmente en moyenne de 20%, ce qui peut représenter une légère augmentation de la consommation de carburant dans les premiers mois d'utilisation.

La résistance au roulement peut fluctuer au cours d'un trajet : une fois les pneumatiques réchauffés, la résistance diminue.

Le coefficient de résistance permet de comprendre pourquoi certains conducteurs préfèrent des pneus aux profils imposants, car la résistance et les contraintes sont réparties sur une plus grande surface, ce qui contribue à améliorer la longévité du pneumatique.