Recherche par dimension

Les étiquettes énergétiques sont un élément d'information que les consommateurs peuvent utiliser pour acheter les bons pneumatiques pour leur véhicule. Elles renseignent l'acheteur à propos des performances des pneus en matière de résistance au roulement, de bruit de roulement externe et de freinage sur sol mouillé. Les étiquettes servent alors à classifier le niveau de performance des pneus, mais aussi à inciter les fabricants à concevoir des modèles plus efficaces, plus sécurisés et plus silencieux.

Classification des performances des pneumatiques

Afin de catégoriser les pneumatiques et leurs performances, il existe 3 étiquettes énergétiques :

  • La classe d'efficacité énergétique va de A à G (du plus efficace ou moins efficace), elle permet de déterminer la résistance au roulement du pneu et donc ses besoins en énergie. En effet, moins un pneu résiste au roulement et moins le déplacement du véhicule requiert de l'énergie, permettant ainsi de réaliser des économies sur ce poste de dépense.
  • La classe d'adhérence sur sol mouillé qui va elle aussi de A à G, elle détermine la distance de freinage en conditions humides
  • La classe du bruit produit par le roulement externe qui va de A à B et qui permet déterminer le niveau de bruit à l'extérieur du véhicule, du plus élevé au moins élevé. Les pneus avec un niveau de bruit de classe C ne sont plus autorisés à l'heure actuelle.
étiquette énergétique

Que dit la loi à propos de l'étiquette énergétique ?

L'obligation de proposer sur le marché européen des pneumatiques pour voitures et camionnettes munis d'étiquettes énergétiques a été prévue dans le cadre du règlement (CE) n°1222/2009. Il sera revu et remplacé par le règlement (UE) 2020/740 à partir du 1er mai 2021, en vue de l'entrée en vigueur des nouvelles exigences. Celles-ci concerneront d'ailleurs également les camions et les autobus.

Ce règlement prévoit qu'en plus de l'étiquette standard, un symbole informant les particuliers sur l'adhérence du pneu dans des conditions de neige et de verglas extrêmes peut être placé sur les pneumatiques. Ainsi, les options d'étiquetage sont portées au nombre de 4. Les pneus adaptés aux conditions en neige extrêmes affichent le symbole alpin (flocon de neige sur fond de montagne à trois pics), tandis que les pneus d'hiver nordique affichent le symbole de montagne avec glace.

Par ailleurs, les nouveaux symboles énergie indiquent aussi plus clairement que l'efficacité en carburant concerne aussi bien les véhicules à combustion interne que ceux électriques. La classe de performance pour le bruit sera toujours indiquée au niveau de la partie inférieure, avec le niveau de bruit en décibels.

La nouvelle réglementation stipule aussi l'interdiction des pneumatiques dont la résistance au roulement et l'adhérence sur un sol mouillé sont de classes F et G, ramenant l'échelle des valeurs à 5 classes (A à E au lieu de A à G).

Finalement, les performances des pneumatiques qui affichent les 5 paramètres feront l'objet d'une évaluation par des essais normalisés et les autorités nationales peuvent procéder à des contrôles. Il sera même possible d'obtenir des informations supplémentaires en provenance de la base de données de la Commission européenne à partir du code QR.

Il faut faire remarquer que le règlement (CE) n°661/2009 sur la sécurité générale des véhicules à moteur fixe les exigences minimales d'efficacité en matière d'écoconception des pneus.

Correspondance entre l'ancienne et nouvelle génération d'étiquette énergétique :

correspondance ancienne et nouvelle étiquette énergétique