0 article

Les principaux types de jante alu

Si vous souhaitez remplacer vos jantes, soit parce qu’elles sont accidentées, soit pour relooker votre véhicule, plusieurs questions doivent vous interpeller :

Quels sont les différents types de jante ?

Les jantes sont des produits dont la beauté plastique peut être époustouflante mais dont les caractéristiques restent souvent dans l’ombre. Et premièrement leur composition : on parle de jante pour designer l’ensemble de l’objet dans le langage courant. Dans les faits, les jantes peuvent être taillées d’une seule piece, les jantes monobloc (les plus répandues), ou composées de plusieurs parties pour les jantes démontables : la partie centrale, le voile de jante et la flasque.

La jante démontable est constituée de deux ou trois éléments soudés ensemble pour former une jante complète.


Les jantes démontables sont conçues selon différentes méthodes. La partie centrale peut être soit forgée, soit coulée. Le voile des jantes 3 parties est souvent conçu à partir d'un disque d'aluminium mais peut également être en magnésium.

Elles permettent d'obtenir des jantes sur-mesure pour des applications diverses. A l'origine, ce type de jante etait développé pour les voitures de compétition et s'est progressivement "démocratisé” chez les amateurs de tuning.

Les jantes démontables sont réservées au marché haut de gamme. Elles permettent une plus grande flexibilité d’adaptation et conviennent pour des véhicules aux dimensions peu courantes ou tout simplement pour le tuning. En cas d’accident, il est possible de remplacer seulement la partie de la jante endommagée.

Quels sont les différents procédés de fabrication des jantes ?

Pour les jantes monobloc

Le moulage des jantes s'effectue en coulant de l'aluminium liquide dans un moule spécialement étudié. Plusieurs méthodes sont utilisées. Simple d'apparence, ne vous y trompez pas, l'élaboration de jantes de qualité exige une grande maîtrise.

Coulage par gravitation.

Le coulage par gravitation est le procédé le plus simple pour couler le moulage. On se sert tout simplement de la gravité pour remplir le moule.

Le moulage par gravitation a pour principal avantage un coût réduit. C'est également une bonne méthode dans les cas ou le design prime sur le poids.

Etant donné que le procédé repose essentiellement sur le phénomène de gravité, la densité de l'aluminium de ce type de jante n'est pas aussi élevée que pour d'autres méthodes de production.

En règle générale, ces jantes ont besoin d'une masse plus importante pour répondre aux exigences en matière de résistance.

Le moulage basse pression.

Le moulage basse pression utilise une basse pression pour projeter plus rapidement l'aluminium dans le moule que pour le moulage par gravitation. Les caractéristiques mécaniques du matériau sont améliorées grace à une plus grande densité.

Le coût de production est légèrement plus élévé que pour le coulage par gravitation. C’est néanmoins aujourd’hui la méthode de production de référence pour les jantes alliage.

Certains manufacturiers ont recours à de plus hautes pressions pour réduire le poids de la jante et en renforcer la structure, mais cela implique des coûts plus élévés.

La jante moulée basse pression représente le choix le plus plebiscité sur le marché du remplacement en raison de son équilibre appréciable ente poids et résistance.

La technologie de fluage ou fluotournage.

Cette méthode de pointe part d'un moulage basse pression. Dans un second temps, une machine spécifique entraîne la rotation du moulage de base et chauffe la partie extérieure du moulage tandis que des galets de guidage appuient sur la partie du voile de jante et l'étirent en longueur à la manière d'un potier.

Combinées ensemble, la chaleur, la pression et la rotation permettent d'obtenir un voile de jante de résistance similaire à une jante forgée en faisant une économie substantielle.

O.Z a fait appel à cette technologie pour l'élaboration de ses jantes Formule 1 pendant de nombreuses années.

La jante de remplacement Formule HLT est un des exemples les plus parlant des jantes réalisées par fluo tournage.

La technologie HLT est une technologie exclusive utilisée par O.Z qui en garde le secret.

Ce qu'il faut savoir, c'est que tous les manufacturiers cherchent à se rapprocher des qualités de la jante en aluminium forgée en limitant les coûts exorbitants qui en découlent.

Les jantes forgées

C'est le haut de gamme des jantes.

La méthode de la forge consiste à modeler une jante à très haute pression à partir d'un bloc d'aluminium.

Le produit fini est si dense et si résistant que les jantes forgées sont très légères.

Cela s’explique par le fibrage provoqué par la déformation de la matière et la modification de l’orientation des cristaux métalliques qui renforce la structure du produit fini.

Le coût en matière d'outillage, de machine outil et de développement font de ces jantes des produits de luxe.

Les jantes démontables

Comme indiqué précédemment, les méthodes de fabrication des jantes démontables ne diffèrent en rien de celles que l’on vient d’aborder, sinon que chaque pièce est fabriquée séparément.

Cela permet de nombreuses combinaisons de procédés et de matériaux. On peut, par exemple, avoir une jante dont la partie centrale est en magnésium moulé, combiné avec un voile en aluminium forgé...